27ieme réunion du Conseil de l’Agence Internationale pour les Energies Renouvelables (IRENA)

L’ANEREE y prend part à Abu Dhabi

Sur invitation du Directeur Général de l’IRENA, le Directeur Général de l’ANEREE, Mr Tobouré GANDRE, prend part à la 27ème réunion du Conseil de l’Agence Internationale pour les Energies Renouvelables, du 12 au 14 juin à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis.

Permettre à notre pays d’être représenté à ce grand rendez-vous du domaine des énergies renouvelables, de faciliter la consultation et la coopération entre les membres de l’IRENA et de mobiliser des financements pour le Burkina Faso, tel est l’objectif affiché par la partie burkinabè à cette rencontre de haut niveau.

Au cours de ces72 heures de discussions, le Burkina Faso saisira les opportunités offertes pour continuer sa relance vers les énergies renouvelables et à l’Agence Nationale des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ANEREE) de mobiliser davantage des ressources financières auprès des partenaires techniques et financiers de l’IRENA.

En outre, un portefeuille de projets formulés par l’ANEREE pour la promotion des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique a été présenté à l’IRENA pour financement. Les modalités pratiques du financement de ces projets seront discutées lors des réunions connexes du Conseil avec les partenaires financiers déjà alignés sur lesdits projets.

Déjà, le Burkina Faso, en tant que pays membre de cette instance internationale, bénéficie de plusieurs accompagnements de l’IRENA dans la mise en œuvre des projets dans le domaine des énergies renouvelables. Spécifiquement, l’IRENA accompagne l’Agence Nationale des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ANEREE) pour développer un guide simplifié de renforcement des capacités des parties prenantes sur les mécanismes d’installation des dispositifs solaires et sur l’efficacité énergétique. Le but de cette activité étant de renforcer les capacités des acteurs nationaux sur les mécanismes d’installation de la technologie solaire photovoltaïque, l’infrastructure du réseau, ainsi que d’aligner le programme de renforcement des capacités avec les mesures d’atténuation spécifiées dans la Contribution déterminée au niveau national (CDN) du Burkina Faso, avec un accent particulier sur les exigences de performance, de coût et de planification.

En rappel, l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA) est une organisation intergouvernementale qui soutient les pays membres dans leur transition vers un avenir énergétique durable et sert de principale plate-forme de coopération internationale, de centre d’excellence et de référentiel de politiques, de technologies, de ressources et des connaissances financières sur les énergies renouvelables.

ANEREE, La maison des solutions énergétiques!

DCVIS

MISSION DE SUPERVISION DU PROJET DE FORMATION EN ÉNERGIE SOLAIRE : UN PAS VERS L’INCLUSION ÉCONOMIQUE DES JEUNES DU CENTRE-NORD

L’Agence Nationale des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique (ANEREE) a organisé une mission de supervision conduite par Monsieur BERE Michel, Chargé d’études, dans les villes de Kaya et Korsimoro, situées dans la région du Centre-Nord, ce jeudi 13 juin 2024. Cette mission s’inscrit dans le cadre du projet de formation de 100 jeunes dans les métiers de l’énergie solaire. Le projet, mis en œuvre par l’Alliance Technique d’Assistance au Développement (ATAD), fait partie du Projet Communautaire de Relèvement et de Stabilisation pour le Sahel (PCRSS), soutenu par le gouvernement du Burkina Faso et financé par la Banque mondiale.

Un partenariat entre l’ANEREE et l’ATAD a été initié pour former 100 jeunes (70 hommes et 30 femmes) dans les métiers de l’énergie solaire afin de faciliter leur insertion économique. Ce projet vise à exploiter le potentiel considérable de la jeunesse du Burkina Faso, où environ 83,3% de la population avait moins de 35 ans en 2017, tout en répondant aux défis du chômage et du sous-emploi des jeunes, en particulier des jeunes filles.

L’objectif principal de cette formation est d’intégrer les jeunes dans le secteur de l’énergie solaire en les dotant de compétences pratiques et théoriques. Ces compétences incluent la connaissance et la maintenance des systèmes solaires photovoltaïques, la conception et l’installation de structures métalliques pour les panneaux solaires, et la réalisation d’installations de feux tricolores solaires.

Après 10 jours de formation simultanément à Kaya, Korsimoro et Kongoussi, les apprenants seront capables de réaliser des installations solaires autonomes et hybrides ainsi que des systèmes de feux tricolores solaires.

La mission de supervision a permis de constater de visu les conditions de formation et d’apprentissage. Les échanges avec les formateurs et les apprenants ont révélé une satisfaction générale, en particulier au regard des moyennes des notes et des travaux pratiques réalisés par les 40 apprenants de Kaya et les 36 de Korsimoro.

En marge des formations, la délégation de l’ANEREE a rendu une visite de courtoisie aux responsables de l’ATAD pour discuter de certaines clauses de la convention de partenariat et pour réaffirmer la bonne tenue des formations.

Monsieur ZANGO Y. Constant, Président de l’ATAD a salué l’ANEREE pour son dévouement et la qualité de la formation reçue par les bénéficiaires. En retour, Monsieur BERE a remercié l’ATAD pour la confiance placée dans cette collaboration fructueuse.

Ce projet participe des efforts entrepris par le Gouvernement en vue de la réduction du chômage et du sous-emploi des jeunes dans la région du Centre-Nord, en leur offrant des compétences précieuses dans un secteur en pleine expansion.

AMELIORATION DU DISPOSITIF DE CONTROLE DU LABORATOIRE DE L’ANEREE

De nouveaux équipements acquis pour une plus grande capacité opérationnelle

L’Agence Nationale des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ANEREE) a acquis de nouveaux équipements dans le cadre de ses missions régaliennes.

En effet, la loi 014 du 20 avril 2017 portant réglementation du secteur de l’énergie en son article 65 dispose que : « Les équipements pour la production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables, notamment les équipements solaires et hydroélectriques doivent satisfaire aux exigences du contrôle qualité qui est mené par l’ANEREE ».

Dans le même élan, le Décret N°2019-1260 /PRES/PM/ME/MINEFID du 20 décembre 2019, portant approbation des statuts de l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE) stipule, en son article 3 ce qui suit : « L’ANEREE a pour mission de contribuer à la mise en œuvre de la politique nationale en matière de développement des énergies renouvelables et de promotion de l’efficacité énergétique au Burkina Faso ».

A ce titre elle est chargée entre autre de :

-contrôler et tester la conformité par rapport aux normes et règlements en vigueur les composants, appareils et équipements solaires et électriques en collaboration avec les structures compétentes ;

contrôler et tester, par rapport aux normes et exigences d’efficacité énergétique en vigueur, les appareils et équipements électroménagers consommant de l’énergie en collaboration avec les structures compétentes.

Au regard de ces compétences que lui confère la règlementation en vigueur et soucieuse de jouer sa partition dans l’accès aux services énergétiques de qualité à travers notamment le contrôle de la qualité des équipements, « La maison des solutions énergétiques » s’est donnée les moyens de répondre aux sollicitations des usagers de façon efficace. Elle a donc choisi de renforcer la dotation de son laboratoire avec des équipements à la pointe de la technologie solaire. Deux types d’équipements ont été ainsi acquis : Equipement 1 : Oscilloscope à domaine mixte RS PRO 1104 B et Equipement 2 : Simulateur de réseau électrique.

« L’acquisition de ces équipements permettra à l’ANEREE d’opérer sur les tests qualité des onduleurs hybride, PWM, MPPT, à injection et les onduleurs réseau pour évaluer leurs paramètres électriques en AC, de simuler leurs comportements de ses onduleurs en présence du réseau électrique afin d’en vérifier la conformité

L’oscilloscope, précisément, sert à visualiser l’amplitude, la valeur et la qualité des signaux émis par les onduleurs, les régulateurs des charges et les batteries mais aussi à visualiser et contrôler les courants injectés. Aussi il calcule le taux de distorsion harmonique et permet de visualiser la qualité du signal de sortie dans le cadre de certains tests », explicite le Directeur du Contrôle des tests de conformité énergétique, Eric Pouya.

Toutefois, l’équipement à lui seul n’est pas suffisant. Il faudrait assurer la mise à niveau des utilisateurs. Aussi est-il prévu une formation sur la prise en main desdits équipements au laboratoire de l’ANEREE du 03 au 14 juin 2024 et concerne l’ensemble du personnel des directions techniques. Cette formation est assurée par le  Dr Boureima Kaboré, Chercheur à l’Université Joseph KI ZERBO et son assistant Abdoul Aziz Ouiminga,

A termes, il s’agit de renforcer l’expertise de l’agence afin qu’elle remplisse convenablement la mission principale à elle assignée, développer les énergies renouvelables et promouvoir l’efficacité énergétique au Burkina Faso.

ANEREE, « La maison des solutions énergétiques !»

DCVIS 

RESILIENCE, SECURITE, COHESION SOCIALE ET PAIX

L’ANEREE remet 400 kits solaires utilitaires aux Personnes Déplacées de trois régions

L’Agence Nationale des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ANEREE) a procédé à la remise de quatre (400) kits solaires utilitaires aux Personnes Déplacées Internes (PDI) et aux communautés hôtes à Ouahigouya le mardi 23 avril 2024.

Sous la présidence du Gouverneur de la région du Nord, Issouf OUEDRAOGO. Cet événement a marqué la remise symbolique de kits solaires aux personnes déplacées internes (PDI), et aux communautés hôtes. Plus précisément, il s’agira, après cette remise symbolique, de mettre lesdits kits à la disposition des bénéficiaires des régions du Nord (200 kits), du Centre-Nord (100 kits) et du centre –Est (100 kits). Chaque est composé d’un module (plaque solaire) de 50 Watt crête (Wc), d’un boitier étanche comportant un régulateur de charge et une batterie lithium de 240 Watt heure (Wh), de 3 lampes led, d’une lampe torche et d’un poste radio. Le dispatching sera assuré par  les Directions régionales en charge de l’action humanitaire avec un ratio de 80% pour les déplacés et 20% pour les populations hôtes.

Dans son discours, le Gouverneur de la Région du Nord a souligné l’engagement ferme de l’État à poursuivre progressivement la mise en œuvre du plan de relèvement des populations déplacées, engageant ainsi chaque Burkinabè dans cette entreprise de reconstruction nationale. Il a également rendu hommage à la résilience des personnes déplacées et à la générosité des populations d’accueil, toutes choses qui participent au dynamisme de la solidarité et du vivre-ensemble au Burkina Faso.

Au nom des bénéficiaires, la représentante des bénéficiaires, Rasmata KONFE, a exprimé sa profonde gratitude envers les autorités et a formulé le souhait que les prochaines aides les retrouvent dans leurs villages d’origine auxquels les Déplacés attachent un profond sentiment de sécurité.

Le Conseiller Technique du Directeur Général Ibrahim BELEM a réitéré sa reconnaissance à Monsieur le Gouverneur et ses collaborateurs, aux corps constitués de la Région pour la diligence dans la mise en œuvre de ce projet, depuis sa conception jusqu’à cette cérémonie de remise symbolique. « Notre reconnaissance va également à l’endroit de la SONABEL en tant que partenaire financier et au SP/CONASUR pour son implication particulière », a-t-il plaidé, non sans avoir rappelé les principales missions de « La maison des solutions énergétiques ».

En rappel, le Plan d’Action pour la Stabilisation et le Développement (PA-SD) à son Pilier 2, Axe 1 prévoit de « Consolider la résilience, la sécurité, la cohésion sociale et la paix » avec pour l’objectif stratégique 1.1 de « Renforcer la résilience des populations et des communautés au risque de basculement dans la radicalisation et l’extrémisme violent ».  Pour apporter sa part contributive à la concrétisation des orientations de ce pilier, il est inscrit la distribution de six cent (600) kits solaires aux PDI. Sous l’impulsion du Ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières (MEMC), l’ANEREE a opérationnalisé l’acquisition de quatre cent (400) kits solaires au profit des Personnes Déplacées et des communautés hôte dans son programme d’activités 2023.

Les constatations effectuées sur les différents sites ont permis aux techniciens de proposer des spécifications techniques pour l’acquisition de kits solaires utilitaires dans le cadre d’un projet d’accompagnement des personnes déplacées internes.

ANEREE, « La maison des solutions énergétiques ! »

DCVIS

MAITRISE DE LA DEMANDE EN ENERGIE

L’audit énergétique en question

La question de la maitrise de la consommation en énergie est un pilier important pour l’amorce du développement de toute société. Cette maitrise passe entre autres par l’Efficacité Energétique dont l’Audit Energétique en est un outil efficient.

Ayant pris conscience de la nécessité d’encourager les bonnes pratiques en usage d’énergie, le Gouvernement burkinabè a adopté le Décret N°2017-1015/PRES/PM/ME/MINEFID/MCIA du 26 octobre 2017 portant fixation des seuils de consommation énergétiques, la périodicité de l’audit énergétique, les modalités d’exercice de l’audit énergétique et d’agrément technique des auditeurs dont la mise en œuvre incombe à l’Agence Nationale des Energie Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ANEREE).

A l’épreuve du terrain des difficultés ont apparu, handicapant la réalisation des audits énergétiques, notamment dans la validation des rapports d’audits énergétiques et surtout dans la mise en œuvre des recommandations issues des audits.

C’est dans une démarche pédagogique que l’ANEREE a organisé le vendredi 29 mars 2024 à Ouagadougou un atelier avec pour thème : « Les opportunités d’investissement dans les projets d’audits énergétiques et la mise en œuvre de ses recommandations ».

Revenons sur les questions abordées lors de l’atelier !

Qu’est-ce que l’audit énergétique ?

L’Audit Energétique peut être définie comme l’ensemble des études, des investigations techniques et économiques, des contrôles de performance énergétique des équipements et des procédés techniques, permettant l’identification des causes de surconsommation de l’énergie et la proposition d’un plan d’actions correctives.

En d’autres termes, c’est un examen et une analyse méthodique de l’usage et des consommations énergétiques d’un site, d’un bâtiment ou d’un organisme.

Ainsi donc il permet entre autres de prendre conscience de la qualité des installations énergétiques et des comportements quotidiens. Il fournit des conseils personnalisés et chiffrés pour consommer l’énergie de manière plus rationnelle.

L’audit énergétique est effectué par l’ANEREE ou tout auditeur agréé par le Ministère en charge de l’Energie.

Au Burkina Faso, trois secteurs sont concernés par l’audit énergétique : le Bâtiment, l’Industrie et le Transport. Et, conformément à la loi, est soumis à l’obligation de l’audit énergétique tout établissement dont : la consommation totale annuelle d’énergie est supérieure ou égale à cent mille (100 000) kWh et la consommation totale annuelle de carburant est supérieure ou égale à cent mille (100 000) litres de carburant.

Audit Energétique comme opportunité d’investissement

La maîtrise de sa consommation, avec pour élément central l’audit énergétique, revêt une importance cruciale dans notre société moderne.

Elle permet :

  • De faire des économies financières : en contrôlant et en réduisant votre consommation d’énergie, vous pouvez réduire vos factures d’électricité. Cela libère des ressources financières pour d’autres besoins ;
  • De contribuer à la préservation de l’environnement : la maîtrise de la consommation contribue à la réduction de l’empreinte carbone. En utilisant moins d’énergie, vous diminuez les émissions de gaz à effet de serre et participez à la lutte contre le changement climatique ;
  • D’atteindre l’indépendance énergétique : en adoptant des pratiques économes, vous réduisez votre dépendance vis-à-vis des ressources énergétiques externes. Cela favorise l’autonomie et la résilience de votre entreprise ;
  • l’amélioration de la compétitivité : Pour les entreprises, la maîtrise de l’énergie permet de réduire les charges et d’améliorer la compétitivité. Cela peut également de renforcer votre image de marque en montrant votre engagement écologique.

En somme, l’Audit Energétique nous facilite la maîtrise de la consommation qui est un choix avisé, tant sur le plan individuel que collectif. Elle nous permet de vivre de manière plus durable, tout en préservant notre environnement et notre qualité de vie.

ANEREE, « La maison des solutions énergétiques ! »

DCVIS

VIE DE NOS INSTITUTIONS

Le Secrétaire Général du ministère à l’ANEREE

Le Secrétaire général du ministère de l’énergie, des mines et des carrières, Doulaye SANOU, a entrepris une série de visites dans les structures de mission de son département.

C’est ainsi qu’il s’est retrouvé dans les locaux de l’Agence Nationale des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ANEREE) dans la matinée de mercredi 27 mars 2024.

Accueilli par le Directeur Général, de « La maison des solutions énergétiques », Tobouré GANDRE, le Secrétaire général et ses collaborateurs ont mis en exergue le temps de cette visite pour mieux connaitre l’ANEREE, ses défis et surtout ses priorités.

Si l’ANEREE depuis sa création en 2016 est principalement confrontée à l’adoption de certains textes règlementaires ; notamment celui du contrôle qualité et le contrôle de conformité électrique dans le bâtiment, il n’en demeure pas moins que plusieurs actions ont été menées pour assurer l’accès aux services énergétiques modernes de qualité, foi du Directeur Général. Il s’agit entre de la mise en place d’un laboratoire de contrôle qualité, de l’application du Décret N°2017-1015/PRES/PM/ME/MINEFID/MCIA du 26 octobre 2017 portant fixation des seuils de consommation énergétiques, la périodicité de l’audit énergétique, les modalités d’exercice  de l’audit énergétique et d’agrément technique des auditeurs, la fédération des acteurs du domaine, l’accompagnement des structures publiques et privées dans la réalisation de leurs projets ER/EE, la certification des acteurs, le traitement des demandes d’exonérations des opérations d’importation d’équipements et appareils solaires, etc. Pour Mr GANDRE, l’ANEREE est dans une dynamique de mobilisation des ressources pérennes pour assurer sa propre autonomisation financière, gage d’un développement des Energies Renouvelables (ER) et la promotion de l’Efficacité Energétique(EE) dans notre pays.

En retour, le Secrétaire général, après s’être approprié des conditions de travail, de la spécificité de l’agence a remercié ses hôtes du jour pour les efforts consentis : « Libérez votre génie créateur, soyez toujours une force de propositions, restons dans la réflexion dynamique pour être des solutions à nos difficultés communes », a conclu Mr SANOU.

Avant de prendre congé du personnel de l’ANEREE, le Secrétaire général a bien voulu visité le laboratoire qui dispose d’équipements de dernière génération pour les questions de qualité et de conformité des équipements solaires.

ANEREE, « La maison des solutions énergétiques ! »

DCVIS

PROMOTION DE L’EFFICACITE ENERGETIQUE

Cinq (05) référentiels élaborés et 415 compétences certifiées en installation solaire par L’ANEREE

En faisant le choix irréversible du mix énergétique depuis 2015, le Burkina Faso s’est donné les moyens de ses ambitions en créant dès 2016 l’Agence Nationale des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ANEREE). L’une des missions de ce bras opérationnel de l’Etat en matière de développement du sous-secteur de l’énergie, est alors de « proposer et vulgariser les normes et les labels en matière d’efficacité énergétique des équipements en collaboration avec les structures compétentes ».

Dans cette dynamique, l’ANEREE, en collaboration avec la Direction générale de la formation professionnelle du ministère en charge de la jeunesse, a mis au point cinq (05) référentiels de formation en installation solaire et en efficacité énergétique. Dans la même dynamique, 415 jeunes, issus de 10 régions, ont ainsi acquis des compétences nécessaires, dont 269 formés en BQP et 146 prestataires certifiés en installation solaire. Cette prouesse de « La maison des solutions énergétiques » a été rendue possible grâce à l’appui financier du Programme d’Appui à la Compétitivité de l’Afrique de l’Ouest, Volet Burkina Faso (PACAO-BF), financé par l’Union européenne et la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso.

L’objectif général recherché est de mettre à la disposition du secteur, des référentiels de formation afin de faciliter le renforcement de capacités et l’acquisition de compétences des acteurs de la filière solaire. Ce qui contribuera à mettre à la disposition du secteur, les outils nécessaires à l’amélioration du niveau de qualification de la main d’œuvre locale pour faire face aux besoins du marché sur toute l’étendue du territoire national.

A la cérémonie de remise officielle des référentiels couplée à la sortie de la 1ère promotion du Brevet de qualification professionnelles (BQP), le Directeur Général de l’ANEREE, Tobouré GANDRE, tout en exprimant sa gratitude aux Partenaires techniques et financiers, a rappelé que « ces résultats très encourageants sont le couronnement de plusieurs années d’efforts, dans une synergie d’actions multi-acteurs pour contribuer au développement du sous-secteur de l’énergie dans notre pays ».

« La vision du Gouvernement est d’accroitre le taux d’accès à l’énergie tant en milieu rural que dans les zones urbaines, en faisant adopter les bonnes pratiques en matière d’Efficacité énergétique », a laissé entendre pour sa part, le représentant du ministre en charge de l’énergie, Mohamadi BILA, par ailleurs, Président du Conseil d’Administration de l’ANEREE. C’est pourquoi, a-t-il renchéri, « le développement des compétences pour non seulement garantir le choix de matériels de qualité mais aussi pour assurer l’installation et la maintenance de ces équipements reste et demeure un indicateur pertinent ».

Les lauréats, par leur représentante, Monica BAYALA, tout en adressant leur remerciement l’ANEREE, ont rassuré de la qualité des contenus durant la formation.

Les cinq référentiels remis au ministère en charge de formation et de l’insertion professionnelle devront contribuer à accroitre l’offre en matière de formation au profit des jeunes du Burkina Faso. Il s’agit du :

  • Brevet de Qualification Professionnel (BQP) de technicien en Installation Solaire
  • Brevet Professionnel de Technicien (BPT) en Installation Solaire
  • Brevet Professionnel de Technicien Spécialisé (BPTS) en Installation Solaire
  • Brevet Professionnel de Technicien (BPT) en Efficacité Energétique
  • Brevet Professionnel de Technicien Spécialisé (BPTS) en Efficacité Energétique.

Ces initiatives salvatrices de l’ANEREE participent de la promotion de l’efficacité énergétique qui désigne le fait de consommer moins qu’avant pour fournir des services énergétiques équivalents.

ANEREE, la maison des solutions énergétiques !

DCVIS

Assemblée générale extraordinaire à l’ANEREE !

Dans le cadre de sa prise de fonction, Monsieur Tobouré GANDRE, Nouveau Directeur Général de l’ANEREE a convoqué une assemblée générale extraordinaire du personnel de l’agence, le jeudi 22 février 2023 dans l’après-midi.

Il s’agissait principalement d’une prise de contact avec le personnel, de décliner sa vision et ses attentes à son équipe. Il a ainsi invité le personnel à se joindre à lui, pour faire de l’ANEREE une référence dans le domaine des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique.

Les agents ont également saisi l’occasion pour exposer les préoccupations liées à leurs activités et ont rassuré leur premier responsable sur leurs disponibilité et engagement à l’accompagner dans l’atteinte des objectifs de la structure.

Ce fut un moment d’échanges à bâton rompu dans la cordialité.

En rappel l’installation de Monsieur Tobouré GANDRE, au poste Directeur Général de l’ANEREE, a eu lieu le 13 février 2023.   

Le personnel de l’ANEREE

Le nouveau Directeur Général de l’ANEREE installé!

Nommé Directeur Général de l’ANEREE en Conseil des ministres du 18 janvier 2023, Tobouré GANDRE Inspecteur du trésor a été officiellement installé dans ses Nouvelles fonctions, dans la matinée du 13 février 2023, dans la salle de réunion du premier étage de l’agence. La cérémonie de passation de charges était présidée par Monsieur Moïse OUEDRAOGO, Secrétaire Général du ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières. Monsieur Tobouré GANDRE remplace à ce poste Monsieur Issouf ZOUNGRANA qui a passé 04 ans à la tête de l’agence.

Le Directeur général sortant a traduit sa reconnaissance à l’ensemble du personnel de l’ANEREE grâce à qui il a atteint les résultats engrangés depuis sa prise de fonction. Il a également invité ses anciens collaborateurs à accompagner son successeur dans l’atteinte des objectifs qui lui sont dévolus.

Le nouveau Directeur général dit placer ‘l’homme au cœur de son management‘ et ceci à travers l’assiduité, la performance et le sacrifice. Aussi, il a indiqué qu’il ne ménagera aucun effort pour relever les défis du secteur de l’énergie notamment la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique. Tout en demandant l’accompagnement de ses proches collaborateurs, Monsieur Tobouré GANDRE a témoigné toute sa reconnaissance aux autorités du pays pour la confiance placée en sa personne.

Avant la fin de la cérémonie, le personnel de l’ANEREE n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude à Monsieur Issouf ZOUNGRANA pour son sens de leadership, sa collaboration franche et loyale. Il lui a offert des présents en guise de reconnaissance.

La cérémonie s’est terminée sur une note conviviale avec une séance de photos de souvenir.

Communiqué

Certification des installateurs en système solaire photovoltaïque du 1er décembre au 22 décembre 2022.

Pour plus de détails, voir le communiqué et la fiche de candidature joints :